Kubo et l’armure magique

 

27a4d1f1a466e66cdb6f6eb4918fc6b1

Cette épopée fantastique se déroule dans un Japon de légende où Kubo, gamin débrouillard, s’occupe de sa mère et gagne sa vie modestement comme conteur – hors pair – dans un village de bord de mer. Cette petite vie tranquille va être bouleversée quand par erreur il invoque un démon du passé, esprit malfaisant qui vient pour appliquer un châtiment ancestral. Contraint de fuir, Kubo fait équipe avec Monkey et Beetle et s’aidant de son instrument musical magique le Shamisen, il se lance dans une épopée palpitante pour sauver sa famille, découvrir le secret de la chute de son père le plus grand samouraï que le monde ait connu et retrouver trois accessoires qui composent l’armure d’or. Il devra affronter toute sorte de dieux et de monstres dont les sœurs jumelles ou le terrible Moon King assoiffé de vengeance.

Bien qu’ils utilisent une technique d’animation assez ancienne, le Stop Motion, les studios Laika sont parmi les plus créatifs du moment. Après le génial « l’Etrange Pouvoir de Norman » et les « Boxtrolls » ces studios nous offrent sans doute le plus ambitieux de leur film. C’est techniquement magnifique et le récit est à la fois passionnant et émouvant ; Kubo et ses deux acolytes étant des personnages bien plus intéressants qu’il n’y parait au premier abord.

Le Stop Motion qu’est-ce que c’est ? C’est une technique d’animation très fastidieuse où on anime des figurines image par image et où chaque élément du film, personnages et décors, sont créés à la main.

On vous invite d’ailleurs à rester pour regarder le générique de fin car l’équipe du film vous y montre la réalisation d’une scène très spectaculaire qui représente un travail de titan.

Titre original : Kubo and the Two Strings
Genre : animation
Réalisation : Travis Knight
Scénario : Marc Haimes ; Shannon Tindle ; Chris Butler
Produit par : Studio Leika
Avec : Art Parkinson : Kubo ; Charlize Theron : Singe ; Matthew McConaughey : Scarabée ; Rooney Mara : Les Sœurs ; Ralph Fiennes : Raiden le Roi Lune ; George Takei : Hosato ; Cary-Hiroyuki Tagawa : Hashi ; Brenda Vaccaro : Kameyo
Date de sortie en Belgique : 28 septembre 2016
A partir de 6 ans

A propos de l'auteur

Liliane Gelon

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.