Vous ne vous êtes jamais senti perdu dans une discussion sur le cinéma ou sur les séries TV ? Si oui, on se propose de rassembler ici les termes qui pourraient servir à mieux comprendre ce que les autres veulent dire. La plupart sont des mots anglais que l’on garde à défaut d’une traduction unanimement accepté en français. Si j’en ai oublié et que vous voulez le signaler, contactez-nous ;). On a par ordre lexicographique :

A

  • Anthologie : désigne une série dont le thème est commun entre les épisodes mais où chaque épisode est indépendant d’un autre : les personnages ne sont pas les mêmes d’un épisode à l’autre.

B

  • Blockbuster : désigne au cinéma les films produits avec des moyens humains et financiers très important. Ce sont des films à succès et qui génèrent énormément de revenus. Avatar ou encore Le Seigneur des Anneaux sont des exemples de blockbusters.
  • Bottle-show : se traduit approximativement par « épisode bouteille », c’est-à-dire un épisode qui n’est tourné que dans un seul décor afin de réaliser des économies sur le tournage. Les épisodes des sitcoms sont assez proches des bottle-show puisque l’action ne se déroule pas dans beaucoup d’endroits différents. L’épisode « Le Voyage Intérieur » de la saison 7 de Stargate SG-1 est un « épisode bouteille » puisque toute l’action se déroule uniquement à bord du vaisseau Prométhée. De même, ce genre d’épisode est souvent un standalone.
  • Box-office : ce terme permet d’évaluer les revenus générés par un film sorti en salle. On compte alors le nombre d’entrées et on convertit ce nombre en un équivalent monétaire basé sur la valeur des tickets. Avatar est un des films ayant eu le plus d’entrée dans toute l’histoire du cinéma et est donc l’un des films qui a le plus rapporté (avec plus de deux milliards de dollars de recettes).

C

  • Cliffhanger : ce mot s’utilise surtout pour les séries TV où il désigne une fin d’épisode à fort suspens dans lequel les personnages sont dans une situation critique. On ne voit alors aucune solution triviale au problème et on se demande comment ils peuvent s’en sortir. Les cliffhangers sont souvent présent en milieu et fin de saison et/ou dans les doubles épisodes.
  • Cross-over : de l’anglais « croisement », il s’agit d’une quête qui commence dans une série et se termine dans une autre. Ainsi, les personnages d’une séries se retrouve dans une autre. Par exemple, dans l’épisode 3 de la saison 10 de Stargate SG-1, l’équipe se rend sur Atlantis pour trouver la planète Vagonbrei. Les cross-over sont assez rares car il faut que les scénaristes et producteurs des différentes séries se mettent d’accord, ce qui peut être long.

D

  • Direct to DVD : « directement vers DVD », désigne les films et téléfilms qui ne sont pas diffusés au cinéma ou à la télévision mais qui sortent directement sur DVD ou Blu-ray.

E

  • Emmy Awards : récompense prestigieuse pour la télévision américaine remise chaque année par l’Académie des arts et des sciences de la télévision.

G

  • Guest star : ou « personnalité invitée ». C’est un individu célèbre qui est invité sur le tournage pour y jouer un rôle occasionnel, généralement il joue son propre rôle. L’invité n’est pas forcément un acteur, ainsi dans The Big Bang Theory on a de vrais scientifiques en guest star : Neil Tyson, le prix Nobel George Smoot ou encore Brian Greene.

P

  • Post-production : c’est l’ensemble des étapes nécessaires pour finaliser un projet audiovisuel filmé (film, série, etc.). Cela comprend entre autre : montages son et bruitages, doublage, effets numériques et les montages vidéo à partir des rushes.
  • Prequel : il s’agit d’un épisode qui raconte un fait qui s’est déroulé avant le début de la série. Dans Stargate SG-1, le dernier épisode de la saison 8 est un prequel : SG-1 voyage 3000 ansen arrière dans le temps.
  • Prime time : désigne la première partie de la soirée. Cette période varie d’un pays à l’autre mais généralement elle se situe entre 19h et 22h. Les séries diffusées en prime time sont souvent des séries tout public, puisque les enfants ne sont pas couchés à ces heures-là en principe, et elles réalisent de fortes audiences. Les séries plus violentes ou avec des scènes de sexe (Torchwood, True Blood, etc.) ne sont dans la plupart du temps pas diffusées en prime time.

R

  • Rush : ce terme désigne l’ensemble des documents issus des caméras lors du tournage : donc les bobines, les cassettes, DVD ou disques durs (selon les caméras) en incluant la bande son. On parle d' »heure de rush » pour désigner la durée de tournage au total qu’à pris une oeuvre cinématographique. Par exemple, pour le documentaire Home de Yann Arthus-Bertrand des centaines d’heures de tournage ont été nécessaire pour ne garder qu’une heure et demi de vidéo : il y a donc eu des centaines d’heures de rush. On voit qu’au final, seul une petite partie des heures de rush servira le film final.

S

  • Season premiere et season finale : ce sont respectivement le premier et le dernier épisode d’une saison. La règle veut qu’ils soient pleins de suspens, avec un cliffhanger pour le season finale.
  • Septième art : cette expression désigne le cinéma. Les principales formes d’art qui sont majoritairement acceptées sont regroupées dans une liste. La liste des « arts » peut être prolongée quasi-indéfiniment. On a (la liste peut différer selon la personne) :
    • Premier art : l’architecture
    • Deuxième art : la sculpture
    • Troisième art : la peinture
    • Quatrième art : la musique
    • Cinquième art : la poésie
    • Sixième art : la danse
    • Septième art : le cinéma
    • Huitième art : l’opéra
  • Sitcom : contraction de « situation comedy« , désigne une série TV comique dont les épisodes sont généralement courts (pas plus d’une trentaine de minutes). The Big Bang Theory et Friends sont des sitcoms. Comme elles sont tournées avec peu de décors, leur coût de production n’est pas très élevé relativement aux autres séries.
  • Son extra-diégétique : son rajouté en post-production, qui n’était pas présent dans la scène au moment du tournage. Ce sont généralement les musiques d’ambiance, certains bruitages, la voix off,  la voix intérieur, etc.
  • Son diégétique : son présent au moment du tournage de la scène et qui n’est donc pas rajouté en post-production. A titre d’illustration, dans un film de guerre les bruits de détonation dus aux explosifs sont des sons diététiques, de même que la voix d’un acteur.
  • Space opera : c’est un sous-genre de la science-fiction. Il s’agit d’une histoire épique ou dramatique se déroulant dans un environnement géopolitique complexe très développé. Ce sous-genre est né dans les années 40 mais n’a connu le succès que depuis les années 70 avec Star Trek et Star Wars avant de renaître dans les années 90 avec des séries télévisées comme Stargate SG-1 ou Battlestar Galactica. Plus récemment, les jeux Mass Effect (1, 2 et le 3 qui sortira en 2012) sont un exemple de ce que le space opera peut offrir de meilleur. Les thèmes récurrents des space opera sont : l’exploration spatiale (interstellaire, voire intergalactique), la guerre, ou encore la place de l’Homme dans l’Univers avec un réalisme scientifique parfois très recherché.
  • Spin-off : ou série dérivée. Désigne une série qui se passe dans le même univers de fiction qu’une autre mais avec des personnages et une intrigue différentes. Par exemple, Torchwood est une spin-off de Doctor Who.
  • Spoiler : de l’anglais « to spoil », « gâcher ». C’est une révélation sur un épisode ou un film encore non sorti qui peut gâcher le suspens en dévoilant un moment clé. Certaines personnes aiment connaître la fin d’un épisode avant de le voir, d’autre déteste ça plus que tout (ce sont les puristes) donc avant de parler, demander si votre interlocuteur veut ou non un spoiler pour éviter une situation désagréable ;p.
  • Standalone : littéralement « qui tient tout seul », désigne les épisodes qui se suffisent à eux-même, qui n’ont pas besoin d’un autre épisode pour être compréhensible. Ce genre d’épisodes raconte une histoire indépendante de l’intrigue principale de la série, si bien que même les néophytes peuvent comprendre facilement ces épisodes.
  • Synopsis : C’est un écrit qui a pour but de donner un aperçu d’une oeuvre ou d’une science

T

  • Téléfilm : film produit par un studio de télévision plutôt que par un studio de cinéma. Les téléfilms ne sont pas destinés au cinéma mais à la télévision et à sortir en DVD et Blu-ray rapidement. Par exemple, Stargate (le film de Roland Emmerich produit en 1994) est un film alors que les films issus de Stargate SG-1 sont des téléfilms.

V

  • Voix off : c’est quand une personne extérieure à l’action raconte une scène ou des détails que l’on ne peut pas voir à l’écran. Généralement, elle se manifeste en début de film pour poser le contexte de l’histoire. C’est tout simplement un narrateur, mais pour le grand écran.