Au coeur de l'océan : Critique
Scénario8
Réalisation8.6
Effets spéciaux7.5
Musique8.4
8.1Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
10.0

Au coeur de l’océan : Critique

Inspiré de faits réels, au coeur de l’océan ou encore in the heart of the sea (titre original) vous plonge dans l’incroyable histoire du baleinier nommé l’Essex. En effet, le film nous relate le naufrage du baleinier survenu le 20 novembre 1820 au milieu de l’océan Pacifique. Herman Melville, un romancier américain, a d’ailleurs découvert le récit de ce naufrage en 1841 en faisant la connaissance d’Owen Chase (le fils d’un des protagonistes). Il s’est ensuite inspiré de cette histoire pour rédiger son roman intitulé Moby Dick, paru en 1851.

À son tour Ron Howard, le réalisateur du film au coeur de l’océan a ressurgit cette histoire du fond de l’océan pour nous faire découvrir ou redécouvrir cette terrible péripétie. Sorti le 9 décembre de l’année 2015, je souhaitais vous présenter mon opinion sur ce film.

À l’époque, dans la ville de Nantucket (Etat du Massachusetts), l’île possédait environ une centaine de bateaux, de tous types. La chasse à la baleine était devenu un travail permanent et un revenu à plus de six cents marins. Les marins n’avaient d’autre choix que de partir pour un voyage de 2 ans et demi et leur quête était fortement liée à la chance. Parfois les baleiniers faisaient des voyages rapides et profitables et pour d’autres, leur gain couvrait à peine les dépenses d’un voyage d’une telle ampleur.

Pourquoi chasser la baleine avec autant de ardeur quand on sait pertinemment qu’aujourd’hui la chasse à la baleine est réglementée ?

Au coeur de l'océan avec Chris Hemsworth

Autrefois les baleines et les cachalots étaient de réels trésors de matières premières, variées et en grande quantité. Jusque dans les années 1930, les fanons étaient utilisés dans la fabrication de plusieurs objets du quotidien comme par exemple le corset ou encore des parapluies. La graisse de baleine, une fois chauffée, fournissait une huile qui a été, pendant de nombreuses années, un combustible employé dans l’éclairage. La viande de baleine était également une denrée fortement appréciée à cette époque.

Si j’ai souhaité vous rappeler ces évènements, c’est tout simplement parce que je pense qu’il est important d’en prendre conscience en visionnant le film.

Revenons sur le naufrage du baleinier Essex survenu à la suite de l’attaque d’un cachalot géant. On pourrait éventuellement y voir un signe du destin !

Si personnellement je suis contre la maltraitante animale, je n’ose même pas imaginer ce que l’équipage a du ressentir sur le moment même et après l’attaque. Puisqu’ils ont dû se rationner et même avoir recours au cannibalisme pour survivre. Sur tout l’équipage, très peu ont survécu et ces derniers seront marqués jusqu’à la fin de leur vie par ce terrible voyage. Le film au coeur de l’océan, avec la technologie actuelle, nous permet de replonger dans le passé et de le vivre au moment présent à travers des effets spéciaux incroyables.

Pour ma part, le film m’a énormément interpellé et pour plusieurs raisons. Outre le fait que j’apprécie la qualité des effets spéciaux, j’ai aussi été touché par l’épreuve que l’équipe du baleinier Essex a dû surmontée pendant plus de dix-huit semaines.

Et vous, qu’avez-vous pensé du film ? N’hésitez pas à partager votre opinion à la suite de cet article.

A propos de l'auteur

Axel Bellens

Président et rédacteur en chef de l'Univers Des Séries ASBL

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.